Nous sommes tous des Créoles du monde – LFCI N°27 du 22 avril 2021

Nous sommes tous des Créoles du monde – LFCI N°27 du 22 avril 2021

Français de souche, Ivoirien d’origine, Franco-Ivoirien, Français d’origine, binational, expatrié et pourquoi pas migrant européen ? Le langage reflète la complexité d’exprimer qui nous sommes. Notre liste pour les élections consulaires de mai prochain « Français de Côte d’ivoire, Français du monde » est composée de quatre Françaises et de quatre Français qui vivent en Côte d’ivoire et

Français de souche, Ivoirien d’origine, Franco-Ivoirien, Français d’origine, binational, expatrié et pourquoi pas migrant européen ? Le langage reflète la complexité d’exprimer qui nous sommes. Notre liste pour les élections consulaires de mai prochain « Français de Côte d’ivoire, Français du monde » est composée de quatre Françaises et de quatre Français qui vivent en Côte d’ivoire et qui refusent toute assignation à une identité d’origine. Binationaux ou de nationalité unique, nous sommes des Français vivant en Côte d’ivoire. Nos parcours de vie montrent que nous avons toujours été ouverts à la nouveauté, à l’inattendu, à l’imprévu, au fortuit et pourquoi pas à l’accidentel, ce que le philosophe et poète Français des Antilles Édouard Glissant appelait les surgissements. Nous nous sommes nourris de ces surgissements, ils nous ont grandis. Cette réalité va bien au-delà du métissage ou de l’interculturalité. Le mot créole vient de l’espagnol et voulait dire à l’origine dire celui qui a grandi dans la maison. Dans les Antilles au XVIIe siècle le mot désignait ceux qui étaient nés dans les plantations mais aussi les nouvelles langues des esclaves noirs, faites de mots d’emprunts à l’Afrique, aux Amérindiens et aux maîtres. Mais le mot s’est affranchi lui-même, il a quitté les Caraïbes et s’est libéré des chaînes de la grammaire coloniale. Il signifie aujourd’hui notre capacité de création permanente à partir des expériences et des rencontres qui nous nourrissent et nous grandissent là où nous demeurons et là où nous voyageons. Alors oui, ici, dans ce petit morceau d’Afrique, entre océan, forêts et savane, nous sommes toutes et tous des Créoles du monde.

Jackie Bertho, Présidente de Fdm-adfe-CI

Laissez un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.