Lettre de notre député Jean-Yves Leconte au gouvernement au sujet de l'accueil des étudiants étrangers en France pour la prochaine rentrée universitaire

Rentrée universitaire : des inquiétudes!

La rentrĂ©e universitaire en France approche. 

De nombreuses familles françaises et ivoiriennes s'inquiètent. Aura-t-elle lieu ? Comment se déroulera-t-elle ? Tous les repères habituels à cette époque de l'année sont dans le flou : inscriptions, bourses, CROUS, logement, démarches administratives, vols, visas...Nous n'avons pas d'informations officielles. Nous avons écrit à l'ambassadeur et à nos sénateurs. A partir des arguments de notre lettre, notre sénateur Jean-Yves Leconte a adressé dès lundi une question écrite au gouvernement. Nous vous communiquerons les réponses des autorités françaises consulaires et nationales.

Voici la lettre de notre dĂ©putĂ© adressĂ©e au gouvernement.

Validation d'une question

La question Ă©crite que vous avez dĂ©posĂ©e a Ă©tĂ© validĂ©e par la division des questions.
Accueil des Ă©tudiants Ă©trangers en France pour la prochaine rentrĂ©e universitaire

Question n° 16133 adressĂ©e Ă  M. le ministre de l'Europe et des affaires Ă©trangères

Ă€ publier le : 21/05/2020

Texte de la question : 
M. Jean-Yves Leconte attire l'attention de M. le ministre de l'Europe et des affaires Ă©trangères sur l'accueil des Ă©tudiants Ă©trangers en France pour l'annĂ©e universitaire 2020-2021. De nombreux lycĂ©ens Ă  travers le monde ont dĂ©posĂ© leur candidature pour effectuer des Ă©tudes supĂ©rieures en France sur les plateformes d'inscription Parcoursup et Campus France, et sont en attente des rĂ©ponses des Ă©tablissements d'enseignement supĂ©rieur français sollicitĂ©s. Or, parmi toutes les mesures gouvernementales annoncĂ©es dans le cadre de la pandĂ©mie du Covid-19, aucune disposition ne semble avoir Ă©tĂ© prise pour l'instant concernant le voyage, l'accueil et l'organisation de la rentrĂ©e scolaire de tous ces futurs Ă©tudiants Ă©trangers. Leurs familles sont très prĂ©occupĂ©es, car l'annĂ©e universitaire devrait dĂ©marrer au dĂ©but du mois de septembre 2020. Il n'y a, en outre, aucune visibilitĂ© sur la reprise des vols internationaux et sur la manière de traiter, pour ces Ă©tudiants, l'Ă©ventuelle « quarantaine » Ă  leur arrivĂ©e. Pourtant, la prĂ©sence en France de ces Ă©tudiants et de leurs familles, quelques jours avant la rentrĂ©e, est indispensable pour procĂ©der aux dĂ©marches liĂ©es aux inscriptions administratives et pĂ©dagogiques (entre la deuxième quinzaine du mois d'aoĂ»t et le dĂ©but du mois de septembre), les recherches de logement, les ouvertures de compte bancaire, et les diverses autres dĂ©marches administratives requises. Il lui demande dès lors comment les dossiers de demandes de visas pourront ĂŞtre traitĂ©s dans les dĂ©lais impartis, alors qu'il n'y a pas encore de visibilitĂ© quant Ă  la rĂ©ouverture des frontières de l'espace Schengen, ni des espaces Campus France et des services de dĂ©livrance de visa.