Français du monde-adfe section CĂ´te d'Ivoire, questionne notre sĂ©natrice Claudine Lepage à travaers un courrier du 25-04-2020

La semaine dernière, nous avions envoyĂ© une lettre au consulat concernant les modalitĂ©s d'accĂ©s aux places dans les vols "commerciaux humanitaires" affrĂ©tĂ©s par AF et centralisĂ©s au niveau du consulat pour les places Ă©conomiques uniquement. Le consulat estime que la possibilitĂ© d'acheter des billets en premium ou affaire sans condition d'urgence, est normale. Nous pensons qu'il s'agit d'une rupture d'Ă©galitĂ© dans la situation actuelle.

Nous avons interrogĂ© la sĂ©natrice Claudine Lepage à ce sujet.

Voici le courrier de la section Français du monde-adfe Côte d'Ivoire.



Abidjan, le 25 avril 2020 


Madame Claudine Lepage

PrĂ©sidente de Français du Monde 

SĂ©natrice des Français de l’Etranger 

Paris 


Objet : Vols AF commerciaux et humanitaires 


Madame la sĂ©natrice, 

Chère Claudine, 


Comme tu peux le lire au travers de notre lettre info-COVID, nous relayons auprès de la communautĂ© française en CĂ´te d’Ivoire les interventions de nos sĂ©nateurs Ă©lus par les reprĂ©sentants FDM-ADFE de l’AssemblĂ©e des Français de l’Ă©tranger ; notamment la prise en compte de nos droits et de nos difficultĂ©s dans ces temps incertains qui auront un impact Ă©conomique important pour beaucoup. Nous savons que c’est particulièrement difficile en ce moment comme l’a montrĂ© le dernier dĂ©bat autour de la loi rectificative budgĂ©taire. Le gouvernement, malgrĂ© les promesses du prĂ©sident de la RĂ©publique, n’a pas adoptĂ© les amendements que vous aviez proposĂ©s. Bien Ă©videmment nous vous appuyons dans votre travail. 

Je te sollicite pour une prĂ©occupation particulière en CĂ´te d’Ivoire. Comme partout dans le monde les consulats se mobilisent pour permettre aux europĂ©ens qui le veulent de rentrer malgrĂ© la fermeture des frontières. Air France affrète des vols en coordination avec les autoritĂ©s consulaires et des pays concernĂ©s. A Abidjan, nous bĂ©nĂ©ficions d’un « vol commercial humanitaire » selon la formule de l’ambassadeur, une fois par semaine qui fait la rotation entre Cotonou, Abidjan et Paris. Avec conscience professionnelle, le consulat à Abidjan gère les prioritĂ©s selon les situations d’urgence ou de nĂ©cessitĂ© en contingentant l’ensemble des places Ă©conomiques. Nous saluons cette intervention. Cependant les places premium ou business sont toujours accessibles sans condition via des agences de voyages. 

Nous savons que la gestion des vols Air France varie selon les pays et que certaines compagnies aĂ©riennes pratiquent autrement rĂ©servant à prix Ă©conomique l’ensemble de leurs places, rĂ©servant les places business aux urgences et aux familles. Par ailleurs Air France maintient ses prix structurellement Ă©levĂ©s vers l’Afrique. 

Nous trouvons que cette situation est une rupture d’Ă©galitĂ©, laissant à ceux qui en ont les moyens de voyager librement alors que toutes les classes Ă©conomiques sont contrĂ´lĂ©es par les pouvoirs publics et qu’il y une liste d’attente. Nous avons interpellĂ© le consulat sur cette situation et il trouve cela normal puisque ce sont des vols commerciaux. 

De plus dans la prĂ©paration du monde qui vient, la question des biens publics sera au cœur des dĂ©bats politiques et Ă©conomiques. Ces vols vers la France en sont un pour notre communautĂ© en CĂ´te d'Ivoire pendant la durĂ©e du blocage des frontières et ne devraient donc pas être assujettis à des prĂ©occupations simplement financières. 

Je souhaite que tu me donnes ton avis sur cette situation et que tu interpelles les pouvoirs publics. 

Je t’adresse tous nos encouragements pour la dĂ©fense des Français de l’Etranger et reçois mes sincères amitiĂ©s ivoiriennes. Portes-toi bien. 


Jackie BERTHO Présidente

de Français du monde-adfe, section Côte d'Ivoire.