Editorial du 23 avril 2020 de la Présidente de Français du monde-adfe Ci

Service public


Depuis le dĂ©but de la crise sanitaire, même pour ceux qui n’en Ă©taient pas convaincus, en France comme à l’Ă©tranger, tous nous retrouvons l’importance de services publics efficaces. Ils sont les garants de notre pacte rĂ©publicain. Partout dans le monde les services consulaires sont au service de nos communautĂ©s françaises Ă©parpillĂ©es sur les cinq continents. Les sections FdM-adfe, au travers de leurs responsables et de leurs conseillers consulaires, y reprĂ©sentent les citoyens français de l’Ă©tranger et participent de la vocation des consulats. 

Depuis le dĂ©but de l’Ă©pidĂ©mie en CĂ´te d’Ivoire notre consulat n’est plus perçu comme la simple courroie de transmission administrative à l’Ă©tranger des services d’Ă©tat civil et sociaux de France, mais bien comme le lieu vers lequel nous nous tournons pour les informations, les consignes et la mise en œuvre de nos droits. Saluons ici la manière dont nos services consulaires à Abidjan accomplissent leur mandat dans ce contexte d’incertitude. Ils le font aussi parce que nos conseillers et nos associations de solidaritĂ© les accompagnent. 

Monsieur l’Ambassadeur a annoncĂ© qu’un plan local de soutien mĂ©dical et sanitaire, Ă©ducatif et social, liĂ© à la crise du CoVid-19 sera mis en place en CĂ´te d’Ivoire. Ce numĂ©ro 9 de notre lettre d’info spĂ©ciale Corona reprend les deux lettres que nous avons adressĂ©es au consulat : d’une part sur les difficultĂ©s d’accès aux informations sur les vols commerciaux vers la France contrĂ´lĂ©s par le consulat et d’autre part sur la situation de couverture de nos adhĂ©rents. FdM-adfe travaille au plus près des pouvoirs publics pour proposer des actions d’intĂ©rêt gĂ©nĂ©ral. 

Nous sortirons renforcĂ©s de cette Ă©preuve. 


Jackie Bertho, Présidente de Fdm-adfe-CI.